Le Mouvement associatif de Bretagne

Accueil du site > ACTUALITES > Face aux « menaces pesant sur l’avenir des (...)

Face aux « menaces pesant sur l’avenir des associations employeuses », des instances représentatives étaient réunies hier.

lundi 4 décembre 2017, par Yannik Bigouin

Pour 2018, le nombre de contrats aidés est fixé à 200 000 pour l’ensemble du pays, contre 310 000 cette année. Outre l’économie annoncée d’un milliard d’euros, cette réduction drastique aura une vertu : fédérer le monde associatif en Bretagne. Pour la première fois, le Mouvement Associatif de Bretagne (porte-voix de 40 000 associations), le Conseil culturel de Bretagne (assemblée consultative de la Région) et la Chambre Régionale de l’Économie Sociale et Solidaire (CRESS) étaient réunis hier à Rennes. Leur ambition ? Faire front commun mais également « commencer à travailler pour proposer des solutions. Le Premier ministre a expliqué que les contrats aidés sont des subventions déguisées. Dont acte : arrêtons de déguiser les subventions et réfléchissons à une nouvelle politique publique pour la vie associative » indique Frédérique Pfrunder, déléguée générale du Mouvement associatif qui avait fait le déplacement. Pour Marie-Martine Lips, présidente du CRESS Bretagne, il faut profiter de cet épisode des contrats aidés « pour déclencher une prise de conscience générale de ce que les associations apportent à la société. » En Bretagne, 7 à 10 % des 100 000 emplois associatifs sont des contrats aidés potentiellement concernés par la baisse annoncée. « Dès l’année prochaine, des associations vont perdre des emplois. Elles vont se démener évidemment pour continuer. Mais l’année suivante, elles seront dans le rouge. Là, beaucoup pourraient fermer » analyse Bernez Rouz, président du Conseil culturel de Bretagne. Les instances réclament un moratoire. « Ces contrats aidés, qui reviennent souvent à des personnes en situation de précarité, sont essentiels en termes d’insertion professionnelle » ajoute Yannick Hervé, président du Mouvement Associatif de Bretagne. L’hiver sera studieux. Plusieurs réunions de travail sont prévues et devraient accoucher d’une feuille de route. Un document qui viendra nourrir les assises de la vie associative qui se tiendront à Saint-Brieuc le 14 avril.

Portfolio

Dernières brèves


SPIP | Mentions légales | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0